Retour accueil

Compte rendu du CTSD Nord du 7 mai

vendredi 8 mai 2020

Ce comité technique avait un seul point à son ordre du jour : le plan départemental de réouverture des écoles et des établissements.

Ce document prévoit que les conditions et les modalités de réouverture des écoles soient co-construites entre les différents partenaires que sont l’État, les collectivités territoriales, les parents et l’Éducation nationale (l’équipe de l’école et l’IEN par délégation de pouvoir de l’IA).
Le protocole rédigé et pensé par les équipes enseignantes est validé par l’IEN, il n’est plus transmis à l’IA. Il est présenté pour information dans les conseils d’école ou conseil d’administration puis, communiqué aux familles.
L’IA n’impose pas de calendrier mais espère que ces instances pourront se tenir dans le courant de la semaine prochaine.
L’ingérence de certains élus ou le manque voire l’absence de concertation avec les écoles ont été dénoncés par la FSU et d’autres organisations syndicales. Quand, de manière autoritaire une municipalité, comme Tourcoing, impose la réouverture des classes de manière précipitée, nous ne pouvons laisser faire en silence. L’IA s’est expliqué laborieusement précisant que nous étions dans une relation partenariale et qu’il n’était pas toujours simple d’amener certains élus à coopérer avec l’EN. Il a ajouté qu’en tout état de cause on n’y pouvait rien ! Selon lui, et particulièrement dans les petites communes, le statut de directeur permettrait à ces derniers d’être moins sous la coupe de l’élu.
Dans notre département :
- 84% des écoles seront ouvertes parfois très partiellement
- 14 seront fermées pour des raisons sanitaires
- 2% fermées pour des raisons politiques
- 72% des enseignants sont disposés à travailler en présentiel
- 25% des élèves sont prêts à fréquenter l’école
La FSU a pointé le déséquilibre entre les enseignants présents et le nombre d’élèves attendus.
L’IA dit que l’organisation est de la responsabilité des équipes, il peut y avoir un roulement des enseignants dans l’école. Les autres travaillant à distance. C’est une organisation interne à l’équipe.
Les collègues qui travaillent en distanciel ne sont pas en arrêt maladie. Ils signifient à leur IEN qu’ils ne peuvent pas se rendre dans leur école pour raison médicale, une simple déclaration sur l’honneur suffit. Ils continuent le travail à distance.
Si un enseignant prévu pour travailler à l’école est absent, c’est la procédure habituelle qui s’applique : on prévient l’IEN qui dépêche un remplaçant.
Si des élèves, non prévus, se présentent à l’école prévenir l’IEN qui décidera de la conduite à tenir. Soit l’école est en mesure de les accueillir et ils intègrent un groupe, soit on les garde dans une salle et on prévient les parents pour qu’ils viennent les rechercher.
Les collègues brigades, titulaires de secteur, membre du RASED se déplacent d’une école à l’autre, ils fonctionnent comme en temps « normal ». Les RASED peuvent être amenés à prendre en charge des élèves à besoins éducatifs particuliers.
Les AESH ne font pas l’objet de consignes départementales particulières, l’IA attend un cadrage académique. Ils participent à la réunion de pré rentrée. Ils continuent leur travail auprès des élèves qu’ils suivent habituellement. Si ces derniers sont absents, sur la base du volontariat, ils pourront encadrer sous l’autorité de l’enseignant, un groupe d’élèves. En cas de refus, ils restent chez eux.
EPS : Beaucoup de questions se posent pour la mise en œuvre des activités d’EPS. L’IA renvoie cette question sur les IA-IPR d’EPS.
Autorisation d’absence pour garde d’enfants : L’IA n’a pas eu connaissance de directives ministérielles en la matière. Pourtant, la FSU lui a rappelé qu’au comité technique ministériel, il a avait été dit que le dispositif qui prévalait durant le confinement était reconduit jusque fin mai. L’IA va se rapprocher du Ministère pour avoir rapidement une réponse. Il y a urgence, lundi c’est la pré rentrée !
TPS, PS, MS : S’agissant des maternelles, on voit et on attend. L’IA ne veut rien écrire. Il mesure que le respect du protocole avec des élèves de maternelle c’est mission impossible !
Les masques arrivent dans les inspections, les directeurs ou un membre de l’équipe devront aller les chercher, ils sont conditionnés par paquet de 50.
PEMF : Ils conservent leur indemnité et leur volume de décharge
Brigades REP+ : Ils continuent à percevoir leur indemnité normalement. Mais, alerté par la FSU, il va vérifier que c’est bien le cas pour tous.
Fonctionnement du logiciel mouvement : le mystère reste entier quant à la manière dont celui-ci traite les vœux géographiques ou les vœux larges !
Les postes à profil : les collègues vont devoir faire le mouvement sans avoir connaissance des résultats de la commission et sans qu’il n’aient passé les entretiens. Ces derniers seront organisés très prochainement soit en visioconférence soit en présentiel, selon les souhaits des jurys.

- Déclaration liminaire de la FSU

PDF - 233 ko
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 8


SNUipp-FSU Nord - Bourse du Travail - 276 Boulevard de l’Usine - 59000 LILLE

03 20 51 29 80 - 03 20 51 32 01 - snu59@snuipp.fr

Suivez nous sur Facebook : SNUipp-FSU Nord
et sur Twitter : SNUIPPFSU59