Retour accueil

visio du 23 avril avec l’IA

vendredi 24 avril 2020

Compte rendu de la visioconférence du mercredi 22 avril avec l’Inspecteur d’Académie Monsieur l’Inspecteur d’Académie a tenu à échanger avec les organisations syndicales suite aux déclarations de JM Blanquer sur le déconfinement progressif à partir du 11 mai.

L’IA a précisé que rien n’était décidé, qu’il ne s’agissait uniquement des propositions qui devaient être encore discutées et validées. Il demeure encore énormément de questions auxquelles nous n’avons pas pour l’instant de réponses.
Propos introductifs de l’IA :
4 phases temporelles :
- le confinement
- la période qui court du 11 au 4 juillet qui correspond à la fin de l’année scolaire
- la période estivale des vacances
- la rentrée scolaire qui ne sera pas une rentrée ordinaire
La visioconférence a porté sur l’après confinement
Hypothèse de travail :
- le 11 mai pré rentrée dans le 1er degré
- le 12 rentrée des élèves de GS, CP et CM2
- A partir du 17 mai rentrée dans le second degré
Quatre formes de travail :
A ) en présentiel dans les écoles avec des effectifs allégés : 12 dans le primaire, 15 en lycée, collège
B ) étude au collège. Travail en autonomie sur le principe de la classe inversée
C ) travail en distanciel, télétravail
D ) 2S2C apprentissages santé, sport et civisme, culture (arts plastiques…)
Les progressions seront individualisées de la 6ème à la terminale.
Une formation sur l’acte d’enseigner avec des outils numériques sera dispensée.
Le calendrier :
- 12 mai : GS, CP, CM2 + CE1 en éducation prioritaire car les classes sont de 12 élèves et dans les écoles rurales si les effectifs sont inférieurs à 14 élèves.
- 18 mai : 6ème et 3ème ; 1ère et Terminales
- 25 mai retour de tous les élèves
Pour la sortie progressive du confinement ce qui doit primer c’est la sécurité sanitaire des personnels et des élèves. Un protocole sanitaire doit être communiqué d’ici peu. On devrait y trouver les éléments suivants :
I – Sécurité sanitaire
- la distanciation
- les gestes barrière (présence de points d’eau, savon, gel…)
- Nettoyage et désinfection des locaux y compris durant la journée
- le port du masque
De multiples questions se posent :
Comment assurer la restauration ?
Comment organiser les transports ?
Quelles sont les conditions pour que les internats puissent accueillir des élèves ?
Un dialogue est prévu avec les collectivités territoriales à tous les échelons : communes, département, région
II – Organisation pédagogique
Travail en petits groupes d’élèves. Ce qui suppose de scinder les classes. Dans le second degré : Travail en alternance par demi-classe. Une semaine en présentiel et une semaine en télétravail.
Pour le premier degré, accueil hors de la famille. Pendant qu’un groupe travaille en classe, l’autre groupe est en 2S2C à l’extérieur de l’école. Les activités 2S2C se dérouleront dans les gymnases, les stades, les musées et seront encadrées par des animateurs municipaux … Les activités physiques ne sont-elles pas incompatibles avec le respect des mesures sanitaires ?
Comme le dit l’IA nous sommes devant une équation à plusieurs inconnues !
Échanges avec les représentants des personnels :
Les élèves de maternelle, des élèves porteurs de handicap soulèvent de nombreuses questions. Seront-ils en mesure de respecter la distanciation ? D’appliquer les gestes barrière ? Comment travailler en maternelle alors que les apprentissages passent par la manipulation, le jeu ?
Et les collègues qui sont eux-mêmes parents et dont les enfants ne seront pas accueillis à l’école durant la période du 11 au 25 mai. Comment vont-ils faire pour concilier vie professionnelle et vie privée ?
Les enseignants fragiles ou dont un des proches a une santé défaillante, devront-ils se rendre dans leur école ou établissement ?
L’IA a répondu que ce qui prévalait c’était la santé des uns et des autres. Ces personnels auraient des ASA. L’IA se déclare favorable à un simple courrier déclaratif.
Des communes, dont Lille, ont par la voix de leur maire, déclaré que la date du 11 mai était prématurée pour rouvrir les écoles.
La FSU a indiqué que pour sa part la reprise ne serait possible que si toutes les mesures pour garantir la sécurité des personnels étaient respectées.
Il n’est pas question qu’à un travail en présentiel s’ajoute un travail de préparation et de correction pour les élèves en distanciel.
La question du nombre d’enseignants pour encadrer ces différents groupes d’élèves se pose. L’administration va devoir établir un recensement des personnels pour s’assurer qu’ils seront en nombre suffisant.
L’IA a précisé que si le protocole devait définir un cadre national, sa déclinaison serait locale. En effet, les modalités d’organisation seront conditionnées par des contingences locales : dispose-t-on d’assez de salles de classe ? Selon les effectifs des classes il faudra les scinder en 2 voire 3 groupes. Si des enseignants sont absents, comment seront pris en charge les élèves ? … Selon lui les élèves qui ont besoin d’un AESH ne seront pas accueillis en priorité.
Si les conditions sanitaires ne permettent pas de garantir la sécurité des personnes, qui prend la décision de fermer l’établissement ou l’école ?
Pour le DASEN dans le second degré c’est le chef d’établissement. Dans le premier degré, l’IEN ?
Les conseils d’administration ou les conseils d’école seront-ils consultés en cas de problème ?
Enfin la question d’une prise en charge psychologique pour les élèves et les personnels a été évoquée. Mais l’IA est resté assez flou sur le sujet.
L’IA va réunir un CHSCT départemental une fois que le protocole national sera connu.
Il a également échangé avec les fédérations de parents d’élèves sur la réouverture progressive des écoles.
Aucune réunion en présentiel ne doit se tenir avant le 11 mai ni dans les écoles ou établissements, ni avec les collectivités territoriales.
A l’issue de ces échanges beaucoup des questions demeurent et auxquelles il faudra apporter des réponses d’ici le 11 mai. Mais on peut déjà affirmer que la faisabilité de la reprise le 11 mai est fortement compromise dans de nombreuse écoles ou communes.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 14


SNUipp-FSU Nord - Bourse du Travail - 276 Boulevard de l’Usine - 59000 LILLE

03 20 51 29 80 - 03 20 51 32 01 - snu59@snuipp.fr

Suivez nous sur Facebook : SNUipp-FSU Nord
et sur Twitter : SNUIPPFSU59