Retour accueil

Vous êtes actuellement : brève et dernières minutes !! 


CORONAVIRUS : les dernières consignes

lundi 16 mars 2020

Personnels vulnérables et marche à suivre en cas de suspicion ou de cas avéré de Covid-19 (mise à jour le 28/08/20)

- CONSULTEZ LA FAQ du ministère : cliquez ici

Voici le nouveau protocole sanitaire en date du 2 Novembre

La version téléchargeable est ici :

PDF - 161 ko

La FSU a participé à deux réunions au sujet du protocole sanitaire mis en place à la rentrée, une au niveau du ministère de la transformation et de la Fonction publiques, la seconde au niveau du ministère de l’Education nationale, dans le cadre du CHSCTMEN. Il s’agit de donner des indications sur les conditions dans lesquelles l’ensemble des agent.es de la Fonction publique auront à assurer leurs missions.

1. Situation des personnels vulnérables

2. Protocole à suivre en cas de suspicion ou de covid avéré

Lors du CHCTMEN du 27 août, le ministère a fait référence à un document produit conjointement avec les autorités sanitaires (en pièce jointe).
L’objectif affiché par le ministère est d’éviter au maximum la fermeture de classes ou d’écoles.

1. En cas de suspicion, l’élève ou l’adulte doit consulter son médecin traitant ou contacter la cellule Covid-19 pour les suites à donner.
« Dans l’attente de l’avis médical, les activités scolaires de l’école ou de l’établissement se poursuivent en respectant avec attention les mesures du protocole sanitaire. »

2. Si le cas est avéré, la directrice ou le directeur de l’école doit être prévenu.e et informe de suite l’ARS.
« En lien avec le personnel médical de l’éducation nationale, elle ou il élabore la liste des personnes, élèves ou personnels, susceptibles d’être contacts à risque et la transmet à l’ARS ».
Ces personnes doivent être isolées en attendant les recommandations de l’ARS qui décidera de la politique de dépistage.

3. L’information au sein de la communauté éducative
La directrice ou le directeur de l’école informe les personnels ainsi que les responsables légaux des élèves de la présence d’un (ou plusieurs) cas avéré(s) et de la nécessité de s’isoler dans l’attente des recommandations de l’ARS s’ils ou elles sont personnes contact à risque. Pour les autres, élèves ou personnels, ils et elles doivent être informé.es de l’éventualité de la suspension provisoire de l’accueil des élèves, partielle ou totale, décision qui incombe au préfet en lien avec l’ARS.
Rien n’est dit du déclenchement du plan de continuité pédagogique et à ce jour cette procédure reste secrète. Aucun seuil d’alerte (fermeture de classe, fermeture d’école) n’est indiqué.

4. En cas de covid-19 avéré dans l’entourage
Les familles s’engagent à ne pas mettre leur enfant à l’école en attendant les préconisations de leur médecin traitant.
« L’enfant bénéficie de la continuité pédagogique mise en œuvre par son école. »

Pour le SNUipp-FSU, il reste des zones à éclaircir comme la définition de « contact à risques », de la situation administrative des personnels en mesure d’éviction, de « la continuité pédagogique mise en pace par l’école » quand tous.tes les enseignant.es sont en poste ou encore des situations entraînant la fermeture de classes ou d’écoles.
En l’état, ces mesures ne prennent pas en compte le nombre important d’échanges au cours d’une journée de classe et qui est l’une des caractéristiques scolaires. De même, la distanciation physique et la restriction du brassage n’étant que des recommandations, la circulation du virus risque de s’accélérer à partir de la rentrée.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 3


SNUipp-FSU Nord - Bourse du Travail - 276 Boulevard de l’Usine - 59000 LILLE

03 20 51 29 80 - 03 20 51 32 01 - snu59@snuipp.fr

Suivez nous sur Facebook : SNUipp-FSU Nord
et sur Twitter : SNUIPPFSU59